ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 9/1 - 2015  - pp.57-59  - doi:10.1007/s11725-015-0564-8
TITRE
Analyse poolée de la chimiothérapie adjuvante après colectomie pour cancer chez le sujet âgé

TITLE
A pooled analysis of adjuvant chemotherapy for resected colon cancer in elderly patients

RÉSUMÉ

La chimiothérapie adjuvante est le traitement de référence pour les patients atteints de cancer du côlon réséqué qui sont à risque élevé de récidive, mais l’efficacité et la toxicité de ce traitement chez les patients de plus de 70 ans sont controversées.

Nous avons effectué une analyse groupée, en intention de traiter, des données individuelles des patients de sept essais randomisés de phase III (impliquant 3351 patients) dans lequel les effets de l’association 5-fluorouracile + leucovorine postopératoire (cinq essais) ou 5-fluorouracile + lévamisole (deux essais) ont été comparés aux effets de la chirurgie seule chez les patients atteints de cancer du côlon de stade II ou III. Les patients ont été regroupés en quatre catégories d’âge d’effectif comparable et les analyses ont été répétées avec des tranches d’âge de 10 ans (<50, 51-60, 61-70 et >70 ans), avec les mêmes conclusions. Les effets toxiques mesurés ont été des nausées ou des vomissements, une diarrhée, une stomatite ou une leucopénie. Les patients dans les groupes 5-fluorouracil + leucovorine et le groupe 5-fluorouracile + lévamisole ont été combinés pour l’analyse de l’efficacité, mais séparés pour les analyses de toxicité.

Le traitement adjuvant a eu un effet significatif positif sur la survie globale et le temps jusqu’à récidive tumorale (p<0,001 pour chaque, avec un ratio de risque de mortalité de 0,76 [intervalle de confiance à 95%, de 0,68 à 0,85] et un ratio de risque de récidive de 0,68 [intervalle de confiance à 95%, de 0,60 à 0,76]). La survie globale à cinq ans était de 71% pour ceux qui ont reçu un traitement adjuvant, comparée à 64% pour ceux non traités. Aucune interaction significative n’a été observée entre l’âge et l’efficacité du traitement. L’incidence des effets toxiques n’augmentait pas chez les personnes âgées (âge> 70 ans), sauf pour la leucopénie dans une étude.

Les patients âgés sélectionnés atteints de cancer du côlon tirent le même bénéfice de la chimiothérapie adjuvante à base de 5-fluorouracil que leurs homologues plus jeunes, sans augmentation significative des effets toxiques.



ABSTRACT

Adjuvant chemotherapy is standard treatment for patients with resected colon cancer who are at high risk for recurrence, but the efficacy and toxicity of such treatment in patients more than 70 years of age are controversial.

We performed a pooled analysis, based on the intention to treat, of individual patient data from seven phase 3 randomized trials (involving 3351 patients) in which the effects of postoperative fluorouracil plus leucovorin (five trials) or fluorouracil plus levamisole (two trials) were compared with the effects of surgery alone in patients with stage II or III colon cancer. The patients were grouped into four age categories of equal size, and analyses were repeated with 10-year age ranges (< or =50, 51 to 60, 61 to 70, and >70 years), with the same conclusions. The toxic effects measured in all trials were nausea or vomiting, diarrhea, stomatitis, and leukopenia. Patients in the fluorouracil-plus-leucovorin and fluorouracil-plus-levamisole groups were combined for the efficacy analysis but kept separate for toxicity analyses.

Adjuvant treatment had a significant positive effect on both overall survival and time to tumor recurrence (P<0.001 for each, with hazard ratios of death and recurrence of 0.76 [95 percent confidence interval, 0.68 to 0.85] and 0.68 [95 percent confidence interval, 0.60 to 0.76], respectively). The five-year overall survival was 71 percent for those who received adjuvant therapy, as compared with 64 percent for those untreated. No significant interaction was observed between age and the efficacy of treatment. The incidence of toxic effects was not increased among the elderly (age >70 years), except for leukopenia in one study.

Selected elderly patients with colon cancer can receive the same benefit from fluorouracil-based adjuvant therapy as their younger counterparts, without a significant increase in toxic effects.



AUTEUR(S)
T. APARICIO

MOTS-CLÉS
Cancer du côlon, Chimiothérapie adjuvante, Oxaliplatine

KEYWORDS
Colon cancer, Adjuvant chemotherapy, Elderly

BIBLIOGRAPHIE
archives-cer.revuesonline.com/revues/52/10.1007/s11725-015-0564-8.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (194 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier